LA PORTE, BLEU

 

                

      

SYNOPSIS

Une usine désafectée. Un groupe de comédiens (7 femmes et 3 hommes) se retrouve dans une usine désaffectée pour répéter une pièce de théâtre. Le producteur (maître des Lieux) leur montre leur ésapce de travail et leur dit qu'ils ont tous les droits, sauf un : celui d'ouvrir une porte... Peu à peu les choses évoluent...

NOTES du RÈALISATEUR

J'ai voulu créer un film sans scénario, que le scénario se construise au fil du tournage... Dogme95 m'a sûrement inspiré, mais je reste profondement hostile aux dogmes... voici le Manifeste DOGME95 modifié par mes soins... : "Je jure (presque) de soumettre à la série suivante de règles formulées et confirmées par DOGME 95: 1. Il faut filmer sur place. Les accessoires et les séries ne doivent pas être apportés (si un accessoire particulier est nécessaire pour l'histoire, un emplacement doit être choisi où cet accessoire devrait être trouvé). D'accord à 90% 2. Le son ne doit jamais être produit en dehors des images ou inversement. D'accord à 90% (La musique ne doit pas être utilisée à moins qu'elle soit intégrée à la scène). Pas d'accord ! 3. La caméra doit tenue à la main. N'importe quel sorte de mouvement ou d'immobilité obtenu avec les mains est permis. D'accord à 100% (Il ne faut pas filmer là où la caméra est (subjectif ???); il faut filmer là où le film a lieu). Pas d'accord ! 4. Le film doit être en couleurs. L'éclairage spécial n'est pas accepté. D'accord à 70% (S'il y a la lumière trop faible pour l'exposition, la scène doit être coupé ou une lampe seule sera fixée sur la caméra). D'accord à 50% 5. Le travail et les filtres optiques sont défendus. D'accord à 50% 6. Le film ne doit pas contenir d'actions superficielles. (Les meurtres, les armes, etc. ne doivent pas arriver. (ex machina?????)) D'accord à 70% 7. L'aliénation temporelle et géographique est défendue. (Le film a lieu ici et maintenant.) D'accord à 90% 8. Les films de Genre ne sont pas acceptés. Bof ! 9. Le format du film doit être l'académique 35 mm. D'accord à 100% 10. Le réalisateur ne doit pas être cité. De plus je jure que je suis réalisateur par goût personnel ! Je ne suis non plus un artiste. je passait juste par là et j'ai vu du monde qui s'agitait.... et quand je peux je me tape sur les doigts pour me faire du mal (dans la bonne tradition nordique....) :o) Je crée un "travail", comme je considère l'instant comme plus important que l'ensemble. D'accord à 100% Mon but suprême devrait forcer la vérité hors de mes personnages et des réglages. D'accord à 100% Je jure pour ainsi faire par tous les moyens disponibles et au coût de bon goût et aux considérations esthétiques. je ferais de mon mieux pour ne pas être débile et faire de mon mieux pour que le film soit ce qu'il doit être.... sans dogmes (l'église a le monopole....) :o) je les laisses aux autres... Sorry Ainsi je fais mon VOEU DE CHASTITY." P.S. la clé de la ceinture est dans ma poche !... :o)) Copenhague, le lundi 13 mars 1995 / Paris 2001

      

 

RôLES

 

TECHNICIENS

 
 

avec

Caroline Lallau   Caroline
Chantal Desroches   Le matre des lieux
Sylvie Eymère   La Mort
Marie Mengès   Marie en Rouge
Marie Donnio   Marie en Bleu
Emmanuelle Cosso   Emmanuelle
Mathilde Wambergue   Mathilde
Sabine Voegtlin   Sabine
Fabrice Bagni   Fabrice
Maxime Lefrançois   Raphal
Laurent Lejeune Cicolella   Laurent
 

 

En cours d'écriture.

 
 

      

Pitch

Un groupe de comédiens se retrouve dans une usine désaffectée pour répéter une pièce de théâtre. Le producteur leur montre le lieux et leur dit qu'ils ont tous les droits, sauf celui d'ouvrir une porte...

L'Affiche